Nous sommes maintenant arrivés à la troisième étape de notre processus, après se connaître (lien article) et se faire connaître (lien article), nous sommes maintenant au stade de se faire reconnaître, c’est à dire gagner en reconnaissance. La reconnaissance professionnelle passe par plusieurs stades de reconnaissance. Le sens du terme “se faire reconnaître » dépend de la personne que vous avez en face de vous. Pour certains se faire reconnaître c’est sortir du lot, vous vous différenciez des autres.  La deuxième définition de se faire reconnaître est que quelqu’un reconnaisse votre valeur, reconnaisse que vous avez des compétences et une certaine expertise. Enfin, la reconnaissance passe par la position de leader.

Stade 1 : la reconnaissance de la différence

Pourquoi sortir du lot / se différencier ?

Mais pourquoi sortir du lot et se différencier ? Tout simplement pour vous donner plus de visibilité. Si vous vous fondez dans la masse, les clients potentiels ne pourront pas vous distinguer de vos concurrents ce qui nuirait à votre entreprise. Vous différencier des autres accroît votre visibilité.

Comment faire?

Pour ce faire, vous pouvez commencer à travailler sur votre personal branding (marque personnelle en français). En tant qu’entrepreneur.e, votre marque personnelle est votre marque d’entreprise

Tout d’abord, osez mettre en avant votre personnalité, montrez qui vous êtes ! Mettez en valeur votre optimisme, votre sensibilité, votre goût pour l’art, votre professionnalisme… mais aussi vos vulnérabilités (oui, oui !) : cultivez votre singularité !

Infographies Blog

Ensuite, définissez une identité visuelle claire, cohérente et empreinte de votre singularité, avec ce qu’on appelle une “charte graphique”. 

Une charte graphique complète, doit contenir : votre gamme couleurs, vos polices d’écritures, votre logo, les déclinaisons de votre logo, des éléments graphiques tels que des pattern (motifs en français)… Et oui, un petit logo à lui tout seul ne suffit pas à faire une identité visuelle !! Pour créer un univers graphique fort, trouvez une histoire derrière chacun des éléments qui la composent et surtout veiller à les adapter à la psychologie des clients que vous souhaitez amener à vous.

Je dis souvent que l’identité visuelle doit être l’extension de votre personnalité. Une identité visuelle n’est pas là pour “faire joli” Son objectif est de faire passer votre message, véhiculer vos valeurs et marquer les esprits ; c’est une histoire de psycho(socio)logie !! En marquant les esprits vous gagnez en reconnaissance.

Et enfin, il est essentiel d’élaborer une stratégie de communication qui traduise votre singularité, notamment sur le web ! Ici j’utilise le terme de “web” car je ne parle pas uniquement des médias sociaux. Il y a énormément de moyens pour communiquer sur votre entreprise à l’ère digitale : les réseaux sociaux, les blogs, les podcasts, les lives, …Dévoilez-vous et montrez votre personnalité. N’hésitez pas à donner de votre personne en prodiguant des conseils sur votre métier. Créez une stratégie de communication qui vous parle et qui est en adéquation avec vous.

Stade 2 : la reconnaissance de la qualité

C’est quoi avoir une bonne réputation et pourquoi c’est important

Qu’est-ce qu’une bonne réputation ? Une bonne réputation, c’est faire circuler une bonne image de vous – c’est-à-dire l’image que vous souhaitez renvoyer à votre audience. La réputation se base sur ce que les gens disent de vous ; ne leur donnez pas de raisons de véhiculer une mauvaise image de vous !

Comme le dit Jeff Bezos “Votre marque, c’est ce que les gens disent de vous quand vous n’êtes pas dans la pièce”

Comment ?

Dans un premier temps, en créant une communication basée sur l’offre de contenu gratuit et de valeur. Avec par exemple des posts éducatifs, des articles de blog offrant vos astuce, des newsletters inspirantes ;  comme des petits échantillons de parfum qui témoignent d’un avant-gout de votre expertise, votre approche, votre vision. 

  • N’ayez pas peur de donner de la valeur ! Il faut donner avant de recevoir 

Attention cependant à ne pas vous éparpiller dans votre création de contenu, et de choisir les bons médias et supports ; ceux qui parleront à votre cible, et surtout pour lesquels vous avez plaisir et talent à créer. Si vous êtes douée de votre plume, vous pouvez par exemple utiliser l’écriture (blog, newsletter…). Si vous avez un don pour le relationnel, vous pouvez également communiquer en animant des ateliers. Enfin, si vos compétences sont plutôt visuelles comme le graphisme, vous pouvez mettre en avant votre talent en créant des ebooks à télécharger sur votre site internet et/ou des posts ludiques sur les réseaux sociaux.

Observez les nouveautés, les tendances, et appropriez-les vous à votre sauce en fonction de votre personnalité et de votre cible pour être toujours en accord avec vos valeurs. Et/ou positionnez-vous à contre-courant de la concurrence pour vous différencier. Le secret d’une bonne communication, c’est avant tout le plaisir et la sincérité ; en étant authentique vous attirez des clients qui vous ressemblent et qui auront l’envie de travailler avec vous. 

Ensuite, la seconde manière de vous faire reconnaître par la qualité, est de partager les potentiels retours clients : vos futurs clients ont besoin de témoignages humains, c’est ce qu’on appelle les preuves sociales. Celles-ci vont permettre à vos prospects de vous accorder leur confiance plus facilement.

Enfin, pensez à renforcer et travailler la fidélité de vos anciens et actuels clients. Attention de ne pas oublier de les chouchouter ! Avec par exemple des gestes simples mais attentionnés : offres de parrainages, mise en lumières de vos clients avec des portraits et des témoignages, programme d’ambassadeurs/drices. Ces petites attentions encourageront le bouche-à-oreille et la recommandation. 

Stade 3 : la reconnaissance de la référence

Enfin la dernière étape de reconnaissance est celle de la référence, plus exactement la reconnaissance de votre personne en tant que leader de votre domaine d’expertise.

Golden Circle

C’est quoi obtenir une place de leader dans le secteur ?

Ici, plus que la réputation, la reconnaissance de la référence est la valorisation de votre unicité. La mise en valeur de votre excellence par vos collègues et partenaires permettra d’asseoir également votre expertise aux yeux de tous, c’est créer une sorte de légende autour de vous.

Comment ?

Maintenant vous me direz comment être leader sur mon marché ? Tout d’abord soyez patient.e, il faudra du temps et de la persévérance. Rome ne s’est pas faite en un jour ! Ensuite, il vous faudra valoriser de grandes preuves sociales à votre sujet ; je vous parle ici du nombre de clients, des retours clients, des témoignages, interviews médias (presse, podcast, TV…), reconnaissance par des professionnels (vos articles publiés chez tel éditeur, votre participation à tel grand évènement, une personne influente qui vous recommande à sa communauté…). La deuxième option pour vous positionner en tant que référence est de faire quelque chose qui n’existe pas encore, d’innover dans votre approche, votre méthode, vos produits, votre communication. 

En résumé, il est important de développer au fur et à mesure de votre activité votre “reconnaissance”, en prenant en compte ces trois dimensions de différenciation, qualité et référence. Vous développerez ainsi une stratégie de communication optimale qui répondra à vos besoins et qui vous permettra de devenir aux yeux de votre cible LA personne incontournable !

Mon conseil ultime :  Travailler les trois dimensions de votre reconnaissance de manière chronologique. Et surtout, ne vous mettez pas la pression ; c’est le temps, la persévérance et l’expérience qui fera grandir votre réputation. Vous ne pouvez pas aller plus vite que la musique !

Mon histoire

Vous aimerez aussi…

0 commentaires

La boîte à outils Querencia