Cette article est le premier d’une mini-série d’articles qui suivra le schéma logique de :

  • Se connaître
  • Se faire connaître
  • Se faire reconnaître

Nous allons donc commencer cette série avec la notion de se connaître. Avant de créer un plan d’action et ainsi de mettre en place une stratégie marketing externe pour se faire connaître, il faut prendre le temps de se connaître Soi en tant que personne… et en tant qu’entrepreneur.e, autrement dit créer une stratégie interne

Se connaître soi

Infographies Blog

Commencez par être vous-même, soyez authentique et assumez votre personnalité ! Prenez conscience de vos forces et faiblesses, ainsi que de vos croyances limitantes.  Vous pourrez ainsi travailler sur ces faiblesses et les transformer en points forts, ou au moins mieux les appréhender. Ce qui vous différencie des autres ce sont vos talents innés et inexploités, c’est votre message qui fait votre identité entrepreneuriale

Qu’est-ce que j’entends par “Talent” ? Il s’agit de compétences “transversales” de type humaines et/ou développées dans votre vie personnelle. Par exemple : vous avez un talent en graphisme, ou encore votre habilité à nouer un lien de confiance facilement avec la personne en face de vous. 

Vous pouvez vous sentir vulnérable en tant qu’entrepreneur.e lorsque vous commencez votre activité. Vous l’êtes, car vous ne connaissez peut-être pas encore assez ce milieu, vous ne savez pas forcément quelles sont les connaissances et les compétences que vous devez avoir pour réussir. Pour y remédier, tournez-vous vers des formations ou accompagnement de coaching qui vous apporteront les connaissances pour vous sentir plus en confiance ; prendre le temps dès le départ vous fera gagner du temps dans votre développement, et investir en vous vous permettra de prendre confiance en vous.

Connaître sa Vision

L’étape suivante est de savoir quelles sont vos réelles motivations, pourquoi voulez-vous exercer votre activité ?  Pour ceci vous pouvez utiliser la méthode du Golden Circle de Simon Sinek. D’ailleurs je vous invite à aller voir son TedX à ce sujet : 

Voir la vidéo ici

“Rappelez-vous que les clients n’achètent pas ce que vous faites, mais plutôt POURQUOI vous le faites.”

Simon Sinek

Le Golden Circle

Le Golden Circle se compose de trois cercles imbriqués les uns dans les autres : le 1er est le Pourquoi, le deuxième le Comment, et le troisième le Quoi. Ces trois cercles représentent l’Identité de votre entreprise

Il s’agit de l’un de mes outils favoris que j’utilise en séance avec mes accompagnées pour les aider à clarifier leur vision entrepreneuriale et (re)définir leur identité, avec ses 3 cercles imbriqués :

  • Pourquoi
    Votre pourquoi, c’est qui vous anime, votre mission de cœur, la raison d’être de votre activité ! Il est au centre même de votre projet entrepreneurial, et doit être présent comme ancrage de chaque action que vous menez. Et notamment être toujours présent dans votre communication, comme un parfum.
Golden Circle
  •  Comment
    On a tendance à vouloir d’abord mettre en avant le “comment” dans sa communication : c’est là l’écueil ! Le Comment est là pour permettre le Pourquoi ; il ne doit pas être mis en avant seul, il doit toujours servir le Pourquoi. C’est un peu le flacon de votre parfum.
  • Quoi
    Le quoi représente tous les bénéfices tangibles et/ou intangibles que promettent vos services/produits. Encore une fois, il est important de toujours présenter votre “Quoi” comme généré par votre Comment, lui-même existant de part votre Pourquoi. (Vous me suivez ?) Exemple : votre parfum sert à sentir bon (bénéfice tangible) et à avoir confiance en soi (bénéfice intangible)

Demandez-vous quel est le message (votre Pourquoi) que vous souhaitez faire passer avec votre entreprise, quel est votre méthode, votre différenciation (votre Comment) et qu’est ce que vous apportez à vos clients (votre Quoi)

Se connaître pour se postionner dans son environnement

Se positionner dans votre environnement signifie choisir quel type de place vous souhaitez prendre dans votre marché (parmi la concurrence), et quelle approche vous souhaitez proposer à votre clientèle cible.

Se positionner sur son marché

Lorsque l’on aborde la question du positionnement, on pense de suite à la fameuse “étude de marché” et sa “veille concurrentielle”.

Il vous faut d’abord savoir qu’il existe 4 types de positionnements sur un marché :

  • Le leader :
    Le leader est celui qui se positionne en haut du podium, c’est le roi de la jungle. C’est celui qui prend le plus de place sur le marché.
  • Le challenger
    Le challenger se dresse derrière le roi de la jungle, et cherche à avoir la première place sur le podium. C’est celui qui challenge le leader.
  • Le suiveur
    Le suiveur est celui qui prend le moins de place sur le marché. Il s’adapte aux changements de celui-ci et suit la cadence en fonction des actions de ses adversaires.
  • L’outsider
    L’outsider est un nouvel arrivant sur le marché qui amène quelque chose de nouveau. Il peut prendre assez rapidement de l’ampleur grâce à son caractère innovant.
      Infographies Blog

      Pour définir votre positionnement, vous devez donc établir une étude de marché pour évaluer sur quel segment vous lancer. Mais je vous invite aussi et surtout à vous positionner en vous inspirant de vous-même !

      Le choix de votre positionnement par rapport au marché se fait avant tout en fonction de votre personnalité. En fonction de qui vous êtes, et de votre vision de la réussite vos ambitions seront différentes. Ce n’est pas parce que votre ambition est de bien gagner votre vie, que vous allez vous positionner en tant que leader de marché : tout simplement parce que ce n’est pas votre objectif principal. Si a contrario vos objectifs sont d’étendre votre “empire” et faire grossir votre entreprise au maximum, il vous faudra mettre en place LA stratégie adéquate pour toucher au statut de leader. En parallèle de la définition de votre positionnement sur le marché, vous devez définir votre positionnement par rapport à votre cible idéale.

      Se positionner par rapport à sa cible idéale

      Quand on se lance dans l’entrepreneuriat ou qu’on souhaite développer davantage son activité, on parle très souvent du travail de (re)définition de la cible idéale. 

      L’élaboration du fameux “persona”, ce portrait robot de votre client.e imaginaire parfait.e
      Je vous donne en détail les étapes de définition de votre cible idéale dans l’article ci-dessous : 

      Clique ici

      Mais avant de définir ce portrait de votre cible idéale, il est important de vous interroger sur le lien que vous souhaitez développer avec elle, et la posture que vous souhaitez installer dans la relation. Voulez-vous créer une relation de proximité de type “ami.e-ami.e” ? Vous imaginez-vous plutôt adopter une posture de mentor, de coach dans le cas de la vente de services ? Et dans le cas de la vente de produits, souhaitez-vous vous positionner vis-à-vis de vos clients comme influenceur.se, conseiller.e ?

      On dit souvent que l’entrepreneur.e est son.sa premier.e client.e ; ce n’est pas pour rien ! Inspirez-vous de votre expérience personnelle pour définir votre positionnement au sein de votre secteur, et vis-à-vis de vos futur.es client.es.

      En résumé, l’étape incontournable de la création ou du développement d’une activité entrepreneuriale est de se connaître soi. Une étape primaire souvent négligée, voire oubliée. Pour pouvoir développer son activité, il est essentiel de commencer par se développer soi-même. Se connaître Soi permet de définir son identité entrepreneuriale, identifier et ancrer les fondements de votre activité, et gagner en clarté pour vous guider par la suite dans la déclinaison de toutes vos stratégies, notamment votre stratégie de visibilité, pour vous faire connaître, et reconnaître (sujets que nous aborderons dans les prochains articles). Maintenant que vous avez conscience de cette première etape de connaissance de soi, je bous invite à passer à l’étape suivante avec les articles Entrepreneur : connaître & définir sa cible idéale & 10 conseils pour se faire connaître quand on lance son entreprise – et les erreurs à éviter à tout prix.

      Mon histoire

      Vous aimerez aussi…

      0 commentaires

      La boîte à outils Querencia